Sterenn Eckmühl

1,200.00

Rupture de stock

Cyanographie de Azul LOEVE

50×65 cm | 2019 | Encre cyanotype sur papier artisanal

 

 

Rupture de stock

Catégories : , , ,

Description

Le phare d’Eckmühl est dans le Finistère sud, en dessous d’un haut lieu de surf en Bretagne, la baie d’Audierne, la longue ligne à gauche sur la cyanographie.
Des souvenirs d’enfance parsèment ma mémoire… et le tournage d’Océan, de Jacques Cluzaud et Jacques Perrin, dernière fois où j’étais venue là.
2019 Sterenn Eckmuhl by Azul LOEVE 02 photoaerienne 02
En 2019 j’y suis retournée dans des circonstances stupéfiantes, un coup de théâtre m’a offert une famille par ici. Un grand week-end de promenades et d’émotions, des photo, le carnaval de Dourmenez sous la pluie, des vagues, le phare d’Eckmühl.
En fin d’année, grandes retrouvailles en familles complètes, un anniversaire dans la « nouvelle » branche et cette cyanographie qui réinterprète ce tournis étonnant de la vie.La cyanographie comprend deux sources visuelles, tout d’abord la base peinte avec l’encre cyanotype, en forme de carte géographique de la région où est situé le phare d’Eckmühl, la pointe de Penmarc’h. Cette carte est dessinée à la main en grand format, 50 cm sur 65, et peinte avec quelques effets sur les contours, plus ou moins nets, mouillés, secs selon la nature du rivages, plage, port, etc. 2019 Sterenn Eckmuhl by Azul LOEVE NI 01L’image la montre avant l’insolation donc en jaune-vert, le papier est encore gondolé, sur la table dans la partie sombre de l’atelier.
Dans cette première version de Sterenn Eckmühl, j’ai peints l’interieur de la carte avec l’encre photosensible, pour placer le motif en spirale sous nos pas. La mer est donc en blanc, la terre ferme en bleue. Dans une version plus maritime, toujours avec le même négatif, j’ai choisi une partie de la carte plus à l’ouest et c’est la mer qui est peinte. La spirale se retrouve devant la baie d’Audierne, telle la grande vague d’Hokusaï.
La seconde source visuelle est un montage photographique de l’escalier à l’intérieur du phare.  Le négatif que j’ai créé provient de plusieurs photo prises depuis le haut de l’escalier, afin de valoriserles deux motifs : La spirale en colimaçon est un peu décentrée et au milieu l’étoile.

2019 Sterenn Eckmuhl by Azul LOEVE detail 02De même, j’ai retravaillé les murs, brillantes plaques d’opaline, notamment en effaçant les fenêtres étroites du phare… je voulais éviter les jeux de lumière, de détails architecturaux qui attirent le regard à contresens. L’étoile, la spirale, la carte, le tournis poétique est en place et chaque regard peut laisser place à son imaginaire.Ce phare était idéalement situé pour composer ma cyanographie, à la fois en géographie, en charge sensible et en histoire : quand je me suis renseignée sur son drôle de nom, j’ai su que c’était lui que je devais choisir, et aucun autre phare, aucun autre escalier :

En effet la marquise Adélaïde-Louise d’Eckmühl de Blocqueville lègue dans son testament la somme de 300 000 francs pour la construction d’un phare. Ce phare devra se nommer « phare d’Eckmühl » en l’honneur de son père le maréchal Louis-Nicolas Davout, prince d’Eckmühl.
Ce titre de noblesse vient de la bataille d’Eckmühl qu’il avait menée le 22 avril 1809 à proximité du village d’Eggmühl en Bavière. La marquise souhaite ainsi par ce geste que « les larmes versées par la fatalité des guerres, que je redoute et déteste plus que jamais, soient ainsi rachetées par les vies sauvées de la tempête. » Elle désire également que ce phare soit situé sur la côte bretonne et en un lieu sûr pour résister au temps.
Merci l’article de wikipedia et madame la marquise d’Eckmühl.

Informations complémentaires

Poids 0.200 kg
Dimensions 50 × 65 cm
dimension

oeuvre plane

Go to Top